Qui êtes-vous ?

Ma photo
Une décoratrice de vitrines, aux multiples intérêts, que vous découvrirez au fur et à mesure du déroulement du blog !

TRANSLATE

jeudi 23 juillet 2015

Timbres postes détournés des collections.

Ce que fait une copine avec une multitude de timbres de toutes provenances.
 Des boîtes, matelassée à l'intérieur.
 Elle réalise des livres remaniés pour en faire quelque chose de très spécial, d'après le sujet du livre.
Certains de ses livres sont exposés à la bibliothèque universitaire de Bâle, où Claire Lise travaille. je les mets sur le blog *coups de coeur *.


Une chaise en carton, recouverte de notre timbre suisse *fauteuil *.

Voir le blog d'une décoratrice.


jeudi 26 mars 2015

Un petit rideau sans importance....

Mais, ce petit rideau, 
confectionné avec des restes de tissus, nous isole des courants d'air, à la salle de ping-pong.
 Club de ping-pong du MDA. Mouvement des ainés.

 J'ai appliqué in morceau de tissus molletonné, échantillon périmé d'ensemblier décorateur. 

 la tringle vient de chez Ikea.

De bric et de broc, sortant de mes cartons d'atelier !
Vous pouvez apercevoir la table de ping-pong.


jeudi 19 mars 2015

la robe indienne et son sac perlé.

Une robe indienne fabriquée par un ami, admirateur des Indiens.
Le sac, j'ai du le perler moi-même. Un gros travail. Planter l'aiguille très, très fine à mi-peau, pour que le fil ne traverse pas l'ouvrage et se casse à l'usure. Mai moi, j'ai cassé un très grand nombre d'aiguilles, celles-ci étant très fines, un pression à peine appuyée et l'aiguille casse. Patience et longueur de temps.

J'ai vendu la robe il y a quelques mois, à une amie conteuse, qui prépare une série de contes indiens d'Amérique. Pourquoi ! Parce que mes rondeurs accumulées étaient devenues incompatibles avec la minceur de la robe.

Mais, j'ai guardé le sac !

 Modèle sioux.

samedi 14 mars 2015

Sacs du magasin Waitrose. London.

De Londres, au mois d'octobre de l'année passée, j'ai ramené quelques sacs du magasin à chaîne Waitrose. je les ai trouvé tellement charmants, que j'ai pensé qu'ils pourrais plaire à mes copines.        Pour les consolider et les personnaliser, je les ai doublé d'une popeline de coton.





 J'y ai ajouté quelques petits cadeaux.
 Il y a un certain nombre de sacs à la vente, chaque pour. Le soir, il n'y en plus un.

Une amie devant mon stand d'artisane au marché de Morges, en Suisse.


dimanche 22 février 2015

Petit manteau pour Noémie.

Taillé dans du tissus couverture, qu'une amie, qui déménageait, m'a légué !






 Doublure foncée, moins salissant.

Ce n'était pas facile de faire concorder les grands carreaux,                                                                       dans ce tissus couverture qui était déjà coupé.

 Une grande écharpe légèrement attachée au dos. Possibilité de la découdre si la gamine est gênée.
Gros boutons de bois *brûlé*, retrouvés dans mes trésors. Ils devaient faire partis d'un vêtement du temps de ma jeunesse.


Bandeau de tête assorti., fleur dans le même tissus.                                                                                  Bonnet péruvien doublé de fausse fourrure claire, avec la possibilité de relever les *oreilles*, comme une chapka russe.





dimanche 7 avril 2013

Patchworks retrouvés à l'atelier.

 Patchworks retrouvés en faisant de l'ordre à l'atelier de décoration de vitrines.
Ils ont été conçus pour des vitrines d'optiques, en laissant des espaces vierges pour y exposer les montures de lunettes. Travail de titan juste pour seul, une exposition.

Je transforme le turquoise en un entourage de porte.
Il faut découdre des carrés de l'ensemble pour les recoudre à d'autres endroits, pour former les longues bandes qui suivront  les linteaux de la porte.





Il a fallu assembler des carrés différemment. déplacer et refaire la bordure doublure à l'envers.


Je ne résiste pas à assortir les couleurs.
Voir le site des colliers. cliquez sur la vignette à droite du blog.

Composition : pure soie, coton, satin, dentelle.

Des liteaux peints dans les couleurs assorties, cloués, pour rigidifier les espaces laissés vierges, 
pour exposer les lunettes.
Heureusement les clous étaient minuscules et n'ont pas laissé de trace en les enlevant.



Ce qu'une amie en a fait ! Elle a *bouché* les trous pour devenir une attractive tenture.