Qui êtes-vous ?

Ma photo
Une décoratrice de vitrines, aux multiples intérêts, que vous découvrirez au fur et à mesure du déroulement du blog !

TRANSLATE

samedi 28 octobre 2017

Manchons tricotés pour les inaugurer en Chine.



Avec des restes de laine.
Les deux différents.
 Envers


Endroit

samedi 21 octobre 2017

Baby alpaca ramené du Pérou.

Et bien, cela fait pas mal de temps que je n'ai pas remué mes aiguilles à tricoter.
Avoir ramené du baby alpaca directement de la filature de Aréquipa, au Pérou.
Voilà que les doigts me démangent.
Léger et chaud, la motivation de tricoter pour le voyage en Chine. 


Très important, calculer la tension en réalisant un petit échantillon.
Calculer le nombre de mailles nécessaire à vos mesures.


Vente en fabrique. Minimum 1 kg. Il fallait bien ça pour ce pull à manches longues.

Les pelottes individuelles, achetées dans la mercerie à proximité du grand marché.
J'avais l'intention de tricoter les motifs dans la masse. Pas concluant. J'ai préféré les reborder.

Agrandissement, chaque carré est une maille.


3 lamas cours dans le dos. Modèle pris sur la toile.

Avant le repassage des broderies.
Limite de l'ourlet, un rang à l'envers. A rabattre.

Le fameux Tumi.
Modèle que j'avais gardé dans mon tiroir, mon inconcient sachant bien, qu'un jour je l'utiliserais.
.

Le tumi est un couteau, à la lame semi-circulaire, utilisé lors des sacrifices avant la conquête espagnole par plusieurs cultures du Pérou (Moches, Chimús, Incas). Il est fabriqué en bronze, en cuivre, en alliage d'or ou en bois, en argent, alliages utilisés par les Incas et les cultures côtières pré-incas du Pérou.


Ensuite, il a fallu arrêter tous les fils.


Et voilà le pull terminé !
Pull court, plus élégant quand la personne a du ventre.



Le musée-boutique de la filature Michell groupe, à Aréquipa, Pérou
Vous y trouvé aussi, des vêtements extraordinaires, aux *designs* contemporains.
Des boutiques parsèment la ville. Un vrai régal des yeux.
Minimum d'achat : 1 kg.


Ces machine ont été remplacées par d'autres plus performantes. Elles * animent* le musée.
La filature est à un autre endroit et n'est pas *visitable".




Mousseline de laine fleurie

Ne trouvant rien me convenant par ici, je regarde sur la toile et voilà que je trouve une magnifique mousseline de laine... en Belgique. la faire venir, bien sûr, n'est pas le même prix que le tissus trouvés à Lyon, sur les marchés. Avec une douane qui se sucre. Je ne savais pas que le tissus est taxé !

Bref, elle est magnifique ! Légère et chaude.
J'en ai fait une robe double, avec un tissus bordeaux uni.


Empiècement uni.

Doublée d'un tissus bordeaux uni.
Ourlets réalisés à la main.

Voilà la première robe *d'hiver* réalisée cette année.
 An de grâce octobre 2017














dimanche 17 septembre 2017

La manche brodée









Les fils brodés bien arrêtés.
 Les finitions : Coupées dans un reste de coton gris, pour moins d'épaisseur.


Fendue sur les côtés.



La robe terminée dont je ne suis pas peu fière !


Robe tunique.


Une robe de Hubert de Givenchy, exposée dans le château de Morges, Suisse, dans le cadre d'un hommage à Audrey Hepburn  ( qui a vécu sur les hauts de Morges) * une élégante amitié*,
m'en a suggérée l'idée.
Bien sûr adaptée à mon style de vie. 


Broderie sur laine doublée polaire.

Pour le voyage en Chine.
Nous allons dans les montagnes de la Chine du sud. A la découverte des ethnies aux costumes magnifiques, comme ceux des Miaos, et bien d'autres.

Début du travail

Comme ça, sans dessin préalable.
J'utilise mon stock de coton à broder qui traine depuis belle lurette dans un tirroir.








mardi 12 septembre 2017

Tissus tai, jupe pour danser le tango.

Un tissus qui fessait partie des lot *offert* par ma copine Maryvonne , quand elle à changé d'appartement,  pour un plus petit. Quand on déménage, on est toujours trop riche.

Je n'avais plus qu'à fermer la couture et doubler la *fente* laissée, par un tissus rouge, récupération d'une jupe droite, qui ne seyait plus à ma morphologie.