Qui êtes-vous ?

Ma photo
Une décoratrice de vitrines, aux multiples intérêts, que vous découvrirez au fur et à mesure du déroulement du blog !

TRANSLATE

mardi 18 janvier 2011

*construction* d'un manteau patchwork.


Les deux manches sont coupées. Quelques pièces du devant.


Bon, le manteau va rester en rade pour quelque temps. Il faut que j'assortisse quelques tissus.

En bonne voie. Il me manque des tissus. Je garderais secret mes sources d'approvisionnement.

Le dos et une manche sont coupés. Les deux empiècements aussi.



Rappelez-vous. Cela fait un certain temps que la réalisation de ce manteau me cour après.
Un peu tard dans la saison ? Ne vous en faites pas... la neige reviendra ! Cette année ou l'année prochaine, pour étrenner mon nouveau manteau  matelassé.

9 commentaires:

  1. Bon courage, Béatrice, pour réaliser votre manteau dans des couleurs toniques qui réchaufferont les jours froids. Il devrait être superbe. Il faudra nous le montrer terminé.
    Anne

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour
    Je viens de chez SIMO donc je vais regarder votre blog
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Béatrice !
    Je viens de chez Simo.
    Ma Grand-Mère était couturière, Je sais coudre mais je préfère le tricot et le crochet.
    Je pense que pour le patchwork, il faut de la patience.

    RépondreSupprimer
  4. Anne.
    J'y compte bien.

    France, Florian, Claude.
    Bienvenue sur mes blogs. Claude, il faut de la patience pour tout travail bien fait.

    RépondreSupprimer
  5. Béatrice, j'ai vraiment hâte de voir ce manteau réalisé :-)))Quel talent !

    Bises du soir

    RépondreSupprimer
  6. De passage sur votre blog, je vous félicite pour vos ouvrages qui vont nous faire regretter la fin de l'hiver.... Très très beau. Cdlt.
    Béatrice.
    http://danslemondedebea.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  7. Danielle.
    Pas de panique ! Il me manque encore une ou deux pièces. Patience.

    Béat.
    Bienvenue sur mon blog.
    Hélas, impossible de laisser un message sur votre blog en passant par le mail.

    RépondreSupprimer