Qui êtes-vous ?

Ma photo
Une décoratrice de vitrines, aux multiples intérêts, que vous découvrirez au fur et à mesure du déroulement du blog !

TRANSLATE

vendredi 3 mars 2017

Il y a longtemps. Un travail de titan !

C'était il y a bien des années. En Andalousie, j'avais rencontré un Suisse Allemand, dans les jardins de Grenade. Je venais d'arriver, lui, c'était son dernier jour. Comme j'avais une amie qui venait de s'installer à Bâle, je lui suggère qu'il lui fasse connaître  du monde.

Et nous nous rencontrons tous les trois dans un bistrot de Bâle.
Période de *tricotomanie*. Soudain ma copine me lance un centimètre et me dis * tricotes lui un pull,  un pull Hunderswasser *. Ca vas pas la tête ! Des motifs si compliqués.

Piquée au vif, j'ai relevé le défi. Rangs après rangs, j'en faisais 2 par jour. D'ici que le pull soit fini, il m'a bien fallu 1 année, j'avais perdu le monsieur de vue et ma copine également !

Si bien qu'ensuite, j'ai essayé de le vendre. Mais c'était une très grande taille...
Pour finir, c'est un ami graphiste qui l'a acheté... pour le mettre sur un bambou et l'exposer au mur.


 Motif du devant.
 Motif du dos.
 Jointure à l'épaule.
 Détail, chaque petit carré du papier quadrillé, est une une maille
 Les flèches rouges indiquaient les rangs tricotés.
 Le modèle fut pris sur un tableau illustrant un agenda.
 L'envers du travail.
Quand il a fallu arrêter tous les fils ! Les motifs sont toujours tricotés dans la masse, jamais rebrodés
Un travail de dingue !!!

4 commentaires:

  1. En effet un sacré boulot. Je n'ai jamais tricoté aussi compliqué mais si je l'avais fait, ç'aurait été comme pur mes patchworks, je n'aurais jamais osé le mettre de peur de l'abîmer. Bravo en tous cas.

    RépondreSupprimer
  2. Chère Tanette, vous préférez que ce soit les mites qui se régalent. Pristoche, comme disait ma mère Française.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne sais pas expliquer pourquoi.
    Peut-être compte tenu du temps passé et du travail que cela représente, estimer que le résultat obtenu est un objet de grande valeur et ne pas vouloir risquer de le détériorer aussi peu que ce soit.... ??? C'est vrai pourtant que l'histoire des mites me fait réfléchir... hi hi.

    RépondreSupprimer
  4. c'est une oeuvre d'art, quel travail! bravo

    RépondreSupprimer